Kaïs EL MABROUK

Docteur Ingénieur en Télécom

Experienced and dedicated Business Development, with extensive skills in the management of new projects and service teams. Specialised experience in IT, High level education, software, Wireless, network and electronics, from an engineering level up to high-level strategic planning. Proven ability to surpass revenue goals while controlling costs, create entire new international offices, including hiring and training staff and manage key business partnerships.

ESIGETEL

  • Directeur du DeveloppementNovembre 2012 - Mai 2014

    http://www.jce77.org

    Élaboration et proposition à la direction générale la politique de notre établissement. Détermination des orientations stratégiques, les objectifs à atteindre et les moyens à mettre en place, après analyse et évaluation des différentes composantes du marché. Animation, coordination et contrôle, avec mes collaborateurs, des activités de conception et de mise en œuvre nécessaires au développement sur le marché. Extensions nationale et internationale du groupe.


ESIGETEL

  • Head of Wireless Embedded Systems & Associate Professorjanvier 2009 - décembre 2011

    http://www.jce77.org


    Ensuring the coherence between programs, industrial competence demands and our academic structures.
    Provide leadership in academic matters promoting continuous improvement in research performance, quality enhancement of learning and teaching and knowledge transfer.
    Responsible for the design and delivery of a variety of training courses and/or other interventions for future engineer about embedded and wireless technologies.
    Technology Intelligence to ensure a high skills level of engineers . Business Intelligence to maintain a high employability of ours engineers.
    Recruitment of teachers and industrials experts for knowledges transfer.

    Texas Instrument analog design contest organisation. Initiation and maintain Industrial partner :
    - Orange
    - Texas Instrument
    - Lattice semiconductor
    - Peugeot
    - Altium
    - Agilent

    Courses provided:
    - LTE-4G: physical layer
    - Wimax: physical layer
    - HF and Microwave engineering
    - Multiple antenna systems (MiMo)
    - Wireless Local Area Network (802.11)
    - WPAN (802.15)
    - Wireless sensors Network
    - Digital communication
    - Propagation channel: theories and models
    - Digital signal processing
    - Basis Electronics engineering

    Research area:
    Indoor Localization using wireless technologies (WBAN)
    Spectrum Agregation for LTE-Advanced physical Layers

    Research Team Leader on Wireless localization (4 Researchers, 6 Phd Students)
    Research projet Leader: MEDIATAG (Feder)
    ANR Research Project proposition
    Research and partner development

    3 Phd proposition and Supervision on Wireless Sensors Networks.
    Partner:
    Academic
    -Telecom ParisTech
    -Université Technologique de Troyes.
    - Telecom SudParis

    Industrial:
    -BeanAir
    -Texas Instrument
    -Born'up


SAGEM Mobile R&D

  • Radio Engineer2007 - 2008

    Project axis:
    • Antenna diversity
    • Satellite reception
    • Digital Video Broad cast
    • Research, development, integration and qualification

    Missions:
    • Radio Front-end design in UHF and S band
    • Coordinate Embedded software and the radio performances
    Responsibilities:
    • Ensuring consistency between ETSI and the obtained radio performances.
    • Qualification of different technical solutions
    • Anticipate the adding functionality and the durability of the platform


Ecole Polytechnique Sousse

  • Professeur / Chercheur / AssociéSeptembre 2011 - Présent

    http://www.polytecsousse.com

    L'Ecole Polytechnique Sousse est un établissement d’enseignement supérieur (Agréé par l’Etat sous le N° 02-2009) dont la mission est de contribuer à former des ingénieurs et cadres techniques (en formation initiale et continue), d’assurer des activités de recherche appliquée et de transfert de technologie, de réaliser des actions de partenariat avec les entreprises et les universités (nationales et internationales) et de participer à la diffusion du savoir.


Pixel Drone Technologies

  • Co Ownerjuillet 2013 - Présent

    http://www.pixel-drone.fr

    Pixel Drone est une entreprise de photographie aérienne professionnelle située aux portes de Paris. Pour tous vos événements, nous vous proposons une large gamme de prestations uniques et originales. (Entreprise homologuée par la DGAC)

    Pixel Drone propose de la prise de vue aérienne à basse altitude à l'aide d'un drone en France et à l'étranger. Photos aériennes, vidéos, reportage photographiques et visites virtuelles, au service des professionnels et des particuliers.


First TV

  • CEO2014 - Présent

    http://www.firsttv.tn

    first tv, est la toute nouvelle chaîne de télévision. Elle sera « la première chaîne à être en même temps une source de divertissements à son public et à pouvoir réaliser les souhaits de jeunes Tunisiens rêvant de travailler dans les métiers de l’audiovisuel.

    Le concept de first TV est simple : adosser les ressources pratiques d’une chaîne de télévision à un établissement universitaire d’audiovisuel (couplé avec une école française de grand renom) qui permettra à de jeunes Tunisiens d’acquérir toute la partie théorique de leurs futurs métiers, mais aussi la pratique en s’exerçant quotidiennement sur les outils réels de la télévision, en participant concrètement à ses programmes (devant ou derrière la caméra) et en étant entourés par des professionnels et des experts de l’audiovisuel, doués d’expériences et d’expertise nationale et internationale.

    La chaîne first TV se définit comme une chaîne généraliste à vocation féminine, authentique, sans contenu politique, puisant son inspiration dans nos valeurs tunisiennes et diffusant en arabe tunisien dialectal.


Altronic Group

  • Founder & Ownerseptembre 2009 - Présent

    http://www.groupe-altronic.com/

    Altronic Tunisie is a start-up that commercialise, develop and design electronics soft and hard solutions for Telecom, security and Transport area.

    Missions
    Provide technical consulting services such as need assessment, technical design, specification, and implementation support services. Responsibilities:
    -Managing Technical decisions
    -supervise project teams;
    -provide the leadership and energy necessary to motivate and achieve goals;
    -establish project scope and schedules between client/ le service, technical and project personnel;
    -communicate with project team and clients;
    -assure quality of project deliverables, ensure processes and procedures are followed;
    -prepare and enter monthly backlog projections and resource loading into the automated corporate financial system;
    -prepare program and project schedules in Microsoft Project or other client-required or division-required software, organize and transfer project files to company archives after project completion;
    -meet with clients and business development staff to develop white papers, presentations, proposal statements of work and pricing for potential projects.

    • Develop, implement and achieve annual sales goals
    •Manage the proposal process.
    •Develop and maintain an effective organization through selection, training, compensation, motivation, termination and review of sales and marketing staff.
    •Assist with maintaining proposal and RFP tracking database.
    •Work with Directors and Managers to development strategic partners for referencing, credibility and alliances.
    •Conduct and analyze market research.
    •Responsible for the product(s) pricing, name, positioning, packaging, and definition.
    •Lead and manage Direct Marketing, PR, Advertising, Online Marketing (web site), Product Management, Channel Marketing, Event Marketing (trade shows).


IINA (Institut International du Numérique et de l'Audiovisuel)

  • DirecteurSeptembre 2014 - Présent

    http://www.iina.tn

    L’Institut International du Numérique et de l’Audiovisuel (IINA) placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et des Technologies de la Communication, est un institut privé en Tunisie qui offre une formation unique en Audiovisuel et Cinéma. Il recrute des étudiants à partir du baccalauréat à caractère scientifique.

    Il permet aux étudiants d’acquérir une formation scientifique et artistique, technique et esthétique dans les domaines de l’Image, du Montage et du Son. La formation de l’institut s'inscrit dans le cadre de la réforme LMD adoptée par les universités tunisiennes. Elle dure 3 années d’études dont une année de tronc commun et deux années de spécialisation. À la fin de son parcours universitaire, l'étudiant obtiendra une Licence Appliquée en audiovisuel et cinéma Spécialité Image, Son ou Montage.

    L’institut offrira à ses étudiants des travaux pratiques ainsi que des stages de formation professionnels au sein de la chaine de télévision FIRST TV et dans des établissements partenaires de radiodiffusion et de télévision. Cette formation permettra aux étudiants une meilleure insertion dans les métiers d’audiovisuel et du cinéma et leur garantira le meilleur taux d’employabilité après l’obtention de leurs diplômes.


Recommandations

    Altronic

    • Mourad Zakhama



      Global Strategic Account Manager at Lattice Semiconductor

      I had the opportunity to interact with Kaïs on multiple occasions. Kaïs is definitely the type of guy that gets the job done. He is full of energy and has great ability to establish good working business relationships. He is a driver with great ability to get the right people for a successful implementation of the project. I recommend conducting business with Kaïs any time.


    • Christian TICHET



      Owner at CHTF Consulting

      Kais is a talented people, with entrepreneurial mind set. He built fondation for a long term profitable growth to Altronic Group. It's a pleasure to work and deal with him, always positive in front of any situation, finding solutions, and converting threats to opportunities. I'll recommend to partner with him.


    • Walid FOURATI



      Traffic technology and transport planning engineer at TRANSVER GmbH

      I worked with Kaïs within the same local Jaycee chamber of Seine et Marne in 2009/2010, and it was the first time I met him. Kaïs has very strong team leading abilities and he easily gets into new subjects and can smartly convince people about his ideas. Obviously, Kaïs is the first serial-entrepreneur I met in real life.


    ESIGETEL

    • Eric Parlebas



      Expert en Direction des hommes

      J'ai eu l'occasion d'apprécier les qualités de Kaïs lorsque j'étais Directeur de l'EFREI-ESIGETEL. En synthèse, les qualités principales de Kaïs, de mon point de vue, sont son énergie, sa créativité et sa capacité d'écoute. C'est parce qu'il possède ses qualités, très complémentaires et indispensables à l'exercice du leadership, que je l'ai promu Directeur du Développement de l'ESIGETEL, membre du Comité Exécutif de l'école. Kaïs exprimera tout son potentiel dans un contexte résolument technologique dans une structure en fort développement.


    • Tahar Mamouni



      PMP Project Manager in Telecommunication field, at Orange Labs

      Kais is a serious and friendly collegue, and is really competant in his domain. What I really appreciate when discussing with him is that he allways has new ideas for new businesses or new technical solutions etc. You never loose your time when discussing with him.


    JCI

    • Cédric Deltheil



      Facility specialist at Verizon Business

      I recommend Kaïs, who in his role as co-director of a project at Jeune Chambre Economique de Seine et Marne (dinner debate on renewables energies) has demonstrated strong qualities of manager, service and customer management. Dinner debate was successful with help of each member of Jeune Chambre Economique de Seine et Marne. In his VP Communication and Developement job, Kaïs is forthcoming, proactive, and he understands imperatives and managed priorities in order to manage his projects.


    E-blink

    • Gael Derven



      VP Sales & Marketing at E-Blink

      Kais is a talented reseach engineer who combines technical expertise and good team spirit. He is on the leading edge of technical innovation and is always prepared to share and explain the latest and brightest project he is working on.


    • Jean-Claude Boudet



      Regional Sales Executive chez E-Blink

      Kaîs est un manager agréable, compétent et convivial. Il apporte des idées remarquables et innovantes à l'entreprise. Kaîs is a pleasant, qualified and convivial manager. He brings ideas remarkable and innovating to the company. Kaîs es un persona agradable, competente y amistosa. Aporta ideas notables e innovadoras a la empresa.


    • Peter Rich



      VP. Sales and Product Marketing at E-Blink

      When Kais joined the company he immediately fitted in well with the engineering team. Since Kais has been with E-Blink he has completed his Doctorate in his enginneering studies which is a measure of the level of expertise Kais has as a key member of the team. Kias is able to quickly grasp the situations that are presented and bring forward an engineering solution. He works well with his colleagues at all levels in the different departments of the company and is a strong team player. I find Kais to be confident,reliable and self motivated, He has a pleasant personality and communicates well with customers, suppliers, sub-contractors and colleagues. In my opinion a good asset for the engineering team.


    Telecom ParisTech

    • Salah Abdellatif



      Senior DSP Algorithms Engineer, Modem Software Team at NVIDIA

      I was with Kaïs at Telecom ParisTech where I found him to be a brilliant research engineer, during this period he showed himself as being active in thinking and original in viewpoint. He is diligent and intelligent. I enjoyed working with him. He is a subject matter expert in wireless technologies; including RF.



L’enseignement Supérieur en Tunisie Public Vs Privé

  • Source: Publié par: le 2015-10-19

    ...Lire tout.


L’enseignement Supérieur en Tunisie Public Vs Privé

  • Source: Publié par: Kais Mabrouk le 2015-10-19

    La gratuité de l’enseignement ? Oui c’est une bonne chose, mais quelle qualité éducative l’Etat offre-t-il à nos jeunes ? Dans quelles conditions nos jeunes sont-ils scolarisés ? Le contenu pédagogique est-il efficace ? Les moyens techniques sont-ils conformes aux besoins ? Se sentent-ils prêts à la sortie pour la vie professionnelle ? Ces questions, c’est aux parents, aux étudiants et aux jeunes diplômés qu’il faut les poser. Moi j’ai déjà fait mon constat, un constat amer ! J’en ai rencontré beaucoup et je les écoute, ils m’expriment leur mécontentement et leur insatisfaction quant au système éducatif public; le manque d’encadrement, la quasi-absence de travaux pratiques, l’absentéisme chronique des professeurs, des équipements insalubres et des conditions nombreuses dans lesquelles ils étudient. Les nouveaux établissements privés misent plus sur la qualité, ils investissent beaucoup en matière d’équipements et recrutent les meilleurs professeurs afin de garantir une attractivité auprès des étudiants et des parents tout en garantissant l’excellence qu’ils attendent. Nos jeunes ont besoin de fraîcheur et d’encadrement. Pourquoi les étudiants issus de certains établissements privés trouvent-ils du travail plus facilement? Toujours en quête de plus d’attractivité, les établissements privés de renommée misent sur l’acquisition des compétences. Cette dernière permet aux futurs diplômés de séduire le recruteur. En effet, je prends le cas d’un étudiant diplômé ingénieur en Télécommunications et Réseaux d’une école privée. En addition de son diplôme de base, qui est reconnu par l’Etat, il se présente à l’entretien armé d’un certificat MCSE (Microsoft), d’une série de certifications CISCO et d’un niveau respectable en anglais appuyé par le certificat du TOEFL. Pour un recruteur c’est une économie de près de 20 milles dinars de formation, s’il avait recruté un jeune diplômé du public et de l’équivalent en temps. Franchement, le choix entre un diplômé du public et du privé est ainsi facile à faire. Voilà pourquoi le privé devient de plus en plus performant, attractif et reconnu. De l’autre côté, l’enseignement public rencontre des difficultés, tant avec ses élèves ingénieurs par exemple, qu’avec les entreprises qui recrutent. Si les étudiants du public ont du mal à trouver du travail, c’est leur niveau qui leur fait défaut, je ne parle pas pour tout le monde bien sûr, mais avouons-le, ne serait-ce que les niveaux en langues étrangères de la plupart de ces jeunes diplômés sont loin d’être à la hauteur des attentes des sociétés qui recrutent. La raison souhaiterait que le public s’aligne, mais non, le syllogisme régnant veut qu’on coupe le pied à celui qui va trop vite pour que le plus lent puisse être dans la course, et quelle course ? La course vers l’échec global : Fournir au marché du travail des jeunes diplômés insuffisamment préparés au marché du travail. Si nous voulons attirer plus d’investisseurs étrangers et des entreprises à forte valeur ajoutée, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la Tunisie, et si nous voulons qu’ils recrutent des tunisiens dans leurs équipes en tant que cadres ou managers, ce sont des employés qualifiés qu’ils doivent trouver. En tant que professionnels de l’enseignement supérieur privé et public confondus, nous avons le devoir national de les fournir. Perte de la reconnaissance internationale La prolifération des diplômés est le plus grand mal de 23 années d’une politique obscure. Je ne vais pas parler du classement de Shanghai. Nous n’en sommes pas là. Restons réalistes et modestes. Nous avons perdu la reconnaissance du diplôme à l’international déjà dans notre tête. Aujourd’hui bon nombre d’écoles tunisiennes publiques et privées courent vers l’accréditation CTI française, dans l’espoir de palier à la non-reconnaissance nationale par la reconnaissance internationale. Toujours dans la même lignée, des tests de français supplémentaires sont requis par la France afin que les diplômés tunisiens puissent avoir accès aux universités françaises. Les Emiratis eux, envoient systématiquement au Ministère de tutelle des courriers afin de vérifier la reconnaissance des diplômes Tunisiens présentés sur leur territoire. Tous ces signaux ne suffisent semble-t-il pas à déclencher le signal d’alarme, les diplômes tunisiens n’ont plus leur estime d’autrefois et il est temps de se présenter sous un jour favorable. L’économie du savoir Les étudiants étrangers représentent plus de 4000 étudiants venus principalement de l’Afrique sub-saharienne. Ils sont à une majorité absolue dans le secteur privé. Ils participent au développement économique du pays. Ils font appel à nos agences de voyage, de transport, de logement ; ils consomment et encore une fois l’Etat devrait, au lieu de mettre des bâtons dans les roues, soutenir ce secteur en facilitant l’accès à la Tunisie et aux universités Tunisiennes. Un travail sur l’intégration et l’acceptation de la société de ces étudiants est à faire à travers des sensibilisations et des actions culturelles. Depuis 2011 le chiffre est en constance alarmante. Pourquoi ? Alors qu’il devait croitre ? Pour ces trois raisons majeures : 1- La difficulté d’accès des étudiants étrangers aux écoles publiques tunisiennes. Nous rappelons qu’uniquement les pays ayant des conventions avec la Tunisie peuvent bénéficier de l’accès aux universités Tunisiennes. 2- L’attractivité croissante du Maroc cependant ralentie par la non-reconnaissance de l’Etat 3- Le climat socio-économique de la Tunisie La rivalité entre les deux secteurs ne date pas d’hier. Mes prédécesseurs utilisent beaucoup le terme politiquement correct ; nous sommes complémentaires. Effectivement les chiffres parlent d’eux-mêmes entre les deux secteurs. Le public compte près de 300 000 étudiants quant au secteur privé à peine 10%. Vu sous cet angle, oui. Mais quand on zoom sur les filières où des conflits existent comme pour les ingénieurs, architectes ou dans le domaine du paramédical, nous constatons que le nombre de diplômés est du même ordre. Et c’est là où ça commence à grincer et c’est là où l’on évoque qualité et ce qui s’en suit. On essaye alors d’imposer des quotas et des règles drastiques. Il est vrai que la gratuité des études et la diversité des diplômes du public font qu’il offre un panel large et reste le principal moteur de l’ascenseur social. Mais à choisir entre la quantité et la qualité, la question ne se pose pas pour plusieurs parents. Les parents veulent garantir une meilleure éducation à leurs enfants. Dans les universités privées, ils peuvent profiter d’un meilleur encadrement et disposent d’un équipement moderne et en bon état. Le climat est plus propice à l’apprentissage, en plus de l’ouverture à l’international qui leur permet de multiplier les opportunités et les expériences. Cependant, Il est vrai que la sélection est faible à l’entrée, mais ceci peut-être vu comme une deuxième chance pour les étudiants afin qu’ils puissent faire ce qu’ils aimeraient faire. Les universités publiques déplaisent de plus en plus et ce n’est pas étonnant. Avec un nombre d’étudiants dépassant parfois les limites et vu l’état des bâtiments et les équipements et matériels obsolètes, les étudiants sont souvent livrés à eux-mêmes et sont mal encadrés. Payer pour pouvoir accéder à un système éducatif dynamique et innovant, un choix reste à faire. L’enseignement supérieur privé a longtemps été diabolisé, peut être à cause de la réputation de certains établissements. Mais croyez-moi, le public n’en s’échappe pas non plus. Et il faut remédier à cela. Le ministère de l’enseignement supérieur est appelé à instaurer un système de contrôle et de suivi, afin de s’assurer de l’adéquation des programmes aux normes. Une instance nationale est à créer qui jouera le rôle du gendarme de l’éducation et de l’enseignement supérieur, tant qu’il est encore temps, car demain, ça sera trop tard. ...Lire tout.


رئيس الغرفة النقابية للتعليم العالي الخاص للهندسة والسمعي البصري والتصميم لـ"الصباح": لامبالاة الوزارة بمشاكلنا أغرقت القطاع الخاص

  • Source: الصباحPublié par: نزيهة الغضباني le 2015-09-22

    عبر قيس مبروك، رئيس الغرفة النقابية الوطنية للتعليم العالي الخاص للهندسة والسمعي البصري والتصميم، عن استيائه من تعاطي وزارة التعليم العالي والبحث العلمي مع مشاغل القطاع الخاص ولا مبالاتها بالمشاكل والصعوبات التي أصبحت تتخبط فيها المؤسسات الخاصة وتفاقمت في هذه المرحلة بعد أن سجلت نسب التسجيل في السنة الدراسية 2015- 2016 تراجعا بنسبة 30% مقارنة بالموسم الماضي بسبب عدم التوصل إلى اتفاق مع الوزارة المعنية لاسيما في مستوى القطاعات الحساسة والمتمثلة في الهندسة والهندسة المعمارية والقطاع شبه الطبي...Lire tout.


KAIS MABROUK, patron de FIRST TV & IINA,Peut-il changer l’audiovisuel en Tunisie !?

100 Personnalités qui ont fait bouger le business en Tunisie

  • Source: Magasine ENTREPRISES N°37 NOV-2014Publié par: Magasine ENTREPRISES le 2014-11-10

    Le dernier numéro d'Entreprises Magazine n°37 "l'édition 2014 des "100 personnalités qui ont fait bouger le business en Tunisie"...Lire tout.


First TV, nouvelle chaîne de télévision tunisienne lancée avec le début du ramadan

  • Source: maglor.frPublié par: Rédaction le 2014-06-28

    First tv, la toute nouvelle chaîne de Kais Mabrouk, porte bien son nom : elle sera en effet la première chaîne de télévision à offrir en même temps une source de divertissements (via Hotbird et Nilesat) à son public et à pouvoir réaliser les souhaits de jeunes Tunisiens rêvant de travailler dans les métiers de l'audiovisuel. Kais MabroukKais Mabrouk, docteur ingénieur en Télécom et membre de l'Association Tunisienne des Grandes Ecoles (ATUGE), avait jusqu'à son retour en Tunisie, tracé sa success-story en France où il s'était distingué dans son poste de Directeur de Développement d'une Ecole d'Ingénieurs en exportant sa "prépa" au Maroc et au Cameroun. Kais avait reçu une bourse de l'Etat Tunisien qui lui avait permis de continuer ses études en France : "Je me suis toujours senti redevable d'une dette envers mon pays,...Lire tout.


« first TV », une nouvelle chaîne et un nouveau concept, vivier des futurs talents et compétences pour l’audiovisuel tunisien

  • Source: tunisie-tribunePublié par: Samir Belhassen le 2014-06-24

    Tunisie (audiovisuel) – même si les nouvelles chaînes privées de télévision se bosusculent actuellement dans le paysage audiovisuel tunisien (et ne se ressemblent pas), il faudra admettre que, par son nouveau concept, « first tv », la toute nouvelle chaîne de Kais Mabrouk, porte bien son nom : elle sera en effet la « première » chaîne de télévision à offrir en même temps une source de divertissements à son public et à pouvoir réaliser les souhaits de jeunes Tunisiens rêvant de travailler dans les métiers de l’audiovisuel....Lire tout.


Expresso avec Kais Mabrouk (First TV)

first TV : la nouvelle chaîne de télévision généraliste, vivier des futurs talents tunisiens

  • Source: tekiano.comPublié par: tekiano.com le 2014-06-23

    Si nos paraboles tunisiennes affichent régulièrement de nouvelles chaînes privées de télévision, il faut reconnaître que, first tv, la toute nouvelle chaîne de Kais Mabrouk, porte bien son nom : elle sera en effet la première chaîne de télévision à offrir en même temps une source de divertissements (via Hotbird et Nilesat) à son public et à pouvoir réaliser les souhaits de jeunes Tunisiens rêvant de travailler dans les métiers de l'audiovisuel. La première chaîne également à pouvoir s'enorgueillir de posséder un parrain aussi prestigieux que Mokhtar Rassaa, ...Lire tout.


Une chaîne 100 % féminine bientôt lancée en Tunisie

  • Source: femmesdetunisie.comPublié par: Femmes de Tunisie le 2014-06-19

    Une nouvelle chaîne de télévision verra bientôt le jour en Tunisie, entièrement consacrée aux femmes. Son nom ? First TV. L’information a été confirmée par Business News, qui indique que les programmes débuteront « le premier jour du mois de ramadan. » Selon ces mêmes sources, Kais Mabrouk en serait le propriétaire. Pour le moment, aucune information n’a filtré concernant les programmes qui seront diffusés sur First TV. ...Lire tout.


Le Tunisien Kaïs MABROUK nommé DG du développement de l’ESIGETEL en France et au Maghreb

  • Source: webmanagercenterPublié par: webmanagercenter le 2012-11-07

    A 33 ans, le jeune Tunisien, Kaïs MABROUK (Docteur-ingénieur) diplômé de Telecom ParisTECH, vient d’être nommé directeur du développement de l’Ecole supérieure d’ingénieurs en informatique et génie des télécommunications (ESIGETEL) Paris. Il aura pour principale mission d’élargir la présence géographique de l’école en Métropole et également au Maghreb. Kaïs MABROUK est diplômé de l’Ecole nationale des Télécommunications de Paris. Il commence sa carrière en tant qu’ingénieur de recherche au sein du groupe SAFRAN,...Lire tout.



IINA (Institut International du Numérique et de l'Audiovisuel)

  • Septembre 2014 - Présent

    http://www.iina.tn

    L’Institut International du Numérique et de l’Audiovisuel (IINA) placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et des Technologies de la Communication, est un institut privé en Tunisie qui offre une formation unique en Audiovisuel et Cinéma. Il recrute des étudiants à partir du baccalauréat à caractère scientifique.

    Il permet aux étudiants d’acquérir une formation scientifique et artistique, technique et esthétique dans les domaines de l’Image, du Montage et du Son. La formation de l’institut s'inscrit dans le cadre de la réforme LMD adoptée par les universités tunisiennes. Elle dure 3 années d’études dont une année de tronc commun et deux années de spécialisation. À la fin de son parcours universitaire, l'étudiant obtiendra une Licence Appliquée en audiovisuel et cinéma Spécialité Image, Son ou Montage.

    L’institut offrira à ses étudiants des travaux pratiques ainsi que des stages de formation professionnels au sein de la chaine de télévision FIRST TV et dans des établissements partenaires de radiodiffusion et de télévision. Cette formation permettra aux étudiants une meilleure insertion dans les métiers d’audiovisuel et du cinéma et leur garantira le meilleur taux d’employabilité après l’obtention de leurs diplômes.


Ecole Polytechnique Sousse

  • Septembre 2011 - Présent

    http://www.polytecsousse.com

    L'Ecole Polytechnique Sousse est un établissement d’enseignement supérieur (Agréé par l’Etat sous le N° 02-2009) dont la mission est de contribuer à former des ingénieurs et cadres techniques (en formation initiale et continue), d’assurer des activités de recherche appliquée et de transfert de technologie, de réaliser des actions de partenariat avec les entreprises et les universités (nationales et internationales) et de participer à la diffusion du savoir.

    Fort du professionnalisme et de l’expérience de ses principaux sociétaires, qui sont pour la plupart des enseignants du supérieur, ingénieurs et anciens directeurs d’établissements technologiques, Polytechnique-Sousse est un établissement pluridisciplinaire qui répond aux besoins des entreprises en matière d’Ingénierie et des sciences de gestion.


Altronic Group

  • septembre 2009 - Présent

    http://www.groupe-altronic.com/

    Altronic Tunisie is a start-up that commercialise, develop and design electronics soft and hard solutions for Telecom, security and Transport area.

    Missions
    Provide technical consulting services such as need assessment, technical design, specification, and implementation support services. Responsibilities:
    -Managing Technical decisions
    -supervise project teams;
    -provide the leadership and energy necessary to motivate and achieve goals;
    -establish project scope and schedules between client/ le service, technical and project personnel;
    -communicate with project team and clients;
    -assure quality of project deliverables, ensure processes and procedures are followed;
    -prepare and enter monthly backlog projections and resource loading into the automated corporate financial system;
    -prepare program and project schedules in Microsoft Project or other client-required or division-required software, organize and transfer project files to company archives after project completion;
    -meet with clients and business development staff to develop white papers, presentations, proposal statements of work and pricing for potential projects.

    • Develop, implement and achieve annual sales goals
    •Manage the proposal process.
    •Develop and maintain an effective organization through selection, training, compensation, motivation, termination and review of sales and marketing staff.
    •Assist with maintaining proposal and RFP tracking database.
    •Work with Directors and Managers to development strategic partners for referencing, credibility and alliances.
    •Conduct and analyze market research.
    •Responsible for the product(s) pricing, name, positioning, packaging, and definition.
    •Lead and manage Direct Marketing, PR, Advertising, Online Marketing (web site), Product Management, Channel Marketing, Event Marketing (trade shows).


Pixel Drone Technologies

  • juillet 2013 - Présent

    http://www.pixel-drone.fr

    Pixel Drone est une entreprise de photographie aérienne professionnelle située aux portes de Paris. Pour tous vos évènements, nous vous proposons une large gamme de prestations uniques et originales. (Entreprise homologuée par la DGAC)

    Pixel Drone propose de la prise de vue aérienne à basse altitude à l'aide d'un drone en France et à l'étranger. Photos aériennes, vidéos, reportage photographiques et visites virtuelles, au service des professionnels et des particuliers.

    Nous offrons une alternative économique aux moyens traditionnels que sont l’hélicoptère, l’avion, l’ULM ou la grue.


First TV

  • 2014 - Présent

    http://www.firsttv.tn

    first tv, est la toute nouvelle chaîne de télévision. Elle sera « la première chaîne à être en même temps une source de divertissements à son public et à pouvoir réaliser les souhaits de jeunes Tunisiens rêvant de travailler dans les métiers de l’audiovisuel.

    Le concept de first TV est simple : adosser les ressources pratiques d’une chaîne de télévision à un établissement universitaire d’audiovisuel (couplé avec une école française de grand renom) qui permettra à de jeunes Tunisiens d’acquérir toute la partie théorique de leurs futurs métiers, mais aussi la pratique en s’exerçant quotidiennement sur les outils réels de la télévision, en participant concrètement à ses programmes (devant ou derrière la caméra) et en étant entourés par des professionnels et des experts de l’audiovisuel, doués d’expériences et d’expertise nationale et internationale.

    La chaîne first TV se définit comme une chaîne généraliste à vocation féminine, authentique, sans contenu politique, puisant son inspiration dans nos valeurs tunisiennes et diffusant en arabe tunisien dialectal.



UTICA:Union Tunisienne de l'industrie,du Commerce et de l'Artisanat

  • - 2015

    http://www.utica.org.tn/Fr/

    Créée en 1947, l’Union Tunisienne de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat est la centrale patronale
    nationale; elle regroupe les structures professionnelles des différents secteurs économiques non agricoles
    (Industrie, Commerce, Services, Artisanat et Petits Métiers).

    L’UTICA représente près de 150 000 entreprises privées issues de tous secteurs d’activité (à l’exception du
    Tourisme et du secteur bancaire et financier). L’essentiel de ces entreprises membres est constitué de petites et
    moyennes entreprises. L'UTICA compte plus de 25 000 responsables syndicaux.
    Quelles sont les missions de l'ATUGE ?

    -Fédérer les entreprises tunisiennes du secteur privé et développer un réseau professionnel étendu, agissant pour la promotion des différents secteurs économiques.
    -Encourager et inciter à l’investissement, à l’innovation et à la création de valeur. Et ce, à travers la mise en place d'une stratégie et d'un programme d'actions visant à instaurer un climat économique et social propice au développement régional, national et international.
    -Accompagner les entreprises en leur fournissant soutien, conseil et information.
    -Représenter les entreprises auprès des pouvoirs publics et défendre leurs intérêts lors des négociations sociales.
    -Dynamiser l'économie tunisienne en participant activement, auprès des pouvoirs publics, à l'élaboration et la mise en place d'une politique économique et sociale favorable à la croissance et à l'essor des différents agents économiques.
    -Promouvoir l’image du pays au-delà des frontières et développer le partenariat international.


Le parti « Afek Tounes »

  • Membre - 2015

    http://www.afektounes.tn/Fr/pr--sentation_11_41

    Le parti « Afek Tounes » aspire à faire de la Tunisie L’une des cinq premières puissances économiques à l'échelle de la Méditerranée et de la doter du meilleur système éducatif et de santé au niveau africain dans le cadre d’un état de droit consacrant la démocratie et garantissant toutes les libertés , faisant d’elle un exemple à suivre dans les domaines du développement humain et de qualité de vie.

    Afek Tounes considère que l'action politique doit être au service de la société. Bien que le parti dirige son regard vers l'avenir, se basant sur des énergies jeunes incarnant les valeurs de la modernité, de l'innovation et du développement, il n’en demeure pas moins qu’il se base sur des principes d’ancrage historique et culturel auxquels il tient :

    -Le patrimoine civilisationel du mouvement réformiste tunisien, qui a eu un impact significatif sur la conscience nationale et l'histoire du pays demeure pour nous une référence importante dans la construction d’une nouvelle Tunisie.
    -L’identité tunisienne riche par ses prolongations arabe , berbère et islamique et de son histoire plusieurs fois millénaire écrite par des grandes figures nationales dont le rayonnement a dépassé nos frontières pour devenir partie intégrante de la civilisation universelle. De Didon, Hamilcar, Hannibal et Jugurtha à Ibn khaldoun et les Imams Sahnoun et Ibn Arafa, de kheireddeine et Tahar Haddad au leader Bourguiba, s’est formée notre identité tunisienne à laquelle nous sommes fiers d’appartenir.
    -Les acquis de l'état séculaire moderne, en particulier l'éducation, la santé et le Code du statut personnel, qui ont permis d'activer l'ascenseur social, qui à son tour a crée une large classe moyenne.
    -La révolution du 17 Décembre 2010 - 14 Janvier 2011 et la réalisation de ses objectifs de liberté, de justice et de dignité.


ATUGE: Association des Tunisiens des grandes écoles

  • Membre2008 - 2015

    http://www.atuge.org

    L'ATUGE & LES ATUGEENS
    Créée en 1990, l'Association des Tunisiens des Grandes Ecoles est une association à but non lucratif, indépendante et apolitique. Réseau de plus de 4000 personnes, l’ATUGE regroupe à la fois, des étudiants, des jeunes diplômés et des anciens des grandes écoles françaises. Avec une présence à Tunis, Paris et Londres, L’ATUGE anime un réseau international.
    Quelles sont les missions de l'ATUGE ?

    -Faire de l'ATUGE l'association des Atugéens en les fédérant autour de ses activités récréatives et professionnelles
    -Être un partenaire incontournable de consultation et force de propositions dans la réflexion économique nationale
    -Offrir un espace de débat collectif, entre Atugéens et non Atugéens dans le cadre de conférences et de débats périodiques (mardis, clubs) -Être un générateur d'opportunités et permettre à ses membres de développer leurs réseaux personnels et professionnels
    -Être l'interface des acteurs économiques concernant le recrutement de cadres et de jeunes dirigeants
    -Renforcer les liens de coopération entre la Tunisie et l'Europe
    -Être pour l'Atugéen un espace de partage, de rencontres, de solidarité, d’échange et d'opportunités (sorties, happy hours)


JCI - Jeune Chambre Economique de Seine et Marne

  • VP Communication and Developement and JCI Certified Trainerjanvier 2009 - décembre 2011

    http://www.jce77.org


    Missions:
    1 - Project a Professional Image
    2 - Build the JCI Brand in our Community
    3 - Raise Awareness of our Organization
    4 - Communicate Effectively with Members and the Public
    5 - Attract New Members and Sponsors

    Tasks:
    1 - News Letters coordination
    2 - Website updating
    3 - Article redaction


JCI - Jeune Chambre Economique de Seine et Marne

  • Presidentjanvier 2012 - décembre 2012

    http://www.jce77.org

    L'association Jeune Chambre Économique de Seine-et-Marne donne aux jeunes les opportunités de développement pour leur permettre de créer des changements positifs. La Jeune Chambre Économique est le principal réseau mondial de jeunes citoyens actifs.



Conception et réalisation d'un système de Télécommunications MIMO avec Formation Numérique de Faisceaux en réception ; Calibrage aveugle du Démodulateur triphasé Zéro-IF et comparaison au démodulateur classique à 2 voies I et Q.

  • PASTEL - EDITEDate: 2013-12-26

    Dans le cadre de ce travail de recherche, nous nous somme intéressés à un système de télécommunication MIMO (Multiple Input Multiple Output) à multiplexage spatial utilisant des récepteurs Zero-IF et la technique de formation numérique de faisceaux (FF). Le domaine d'application de ces travaux de recherches peuvent être aussi bien les applications fixes (exp: WiFi, IEEE) que les applications...Lire tout.


Direct Baseband I-Q Regeneration Method for Five-Port Receivers Improving DC-Offset and Second-Order Intermodulation Distortion Rejection

  • IEEE MTTDate: 2012-06-13

    Six-/five-port architecture has advantages compared with conventional receiver architectures, especially for high frequencies and high-data-rate applications. However, it requires two/one additional baseband outputs and a calibration process to recover the original signal. While this problem is resolved in conventional six-port configurations, a solution is needed for five-port architectures. We...Lire tout.


A large scale and low cost solution for real-time indoor localisation based on wireless sensor network

  • IEEE- Systems, Signal Processing and their Applications (WOSSPA), 2011 7th International Workshop onDate: 2011-05-11

    The aim of this work is dedicated to creating smart environments and assistance to enable elderly to live a longer and more independent life at home. One of the essential services required to maximize the intelligence of a smart environment is a low cost indoor precision localization system. This paper presents our hands-on experience based on our first phase work to build up a smart home...Lire tout.


Architectural solution for second-order intermodulation intercept point improvement in direct down-conversion receivers

  • IET Microwaves, Antennas & PropagationDate: 2010-09-27

    Second-order intermodulation is a great drawback in zero-intermediate frequency (IF) receivers. Many complex techniques for distortion cancelling have been proposed in the literature. In this study, the authors propose a simple architectural solution for second-order intermodulation intercept point (IIP2) improvement and also theoretically and experimentally demonstrate the high rejection level...Lire tout.


Performance of 2 – 3.6 GHz Five-Port/Three-Phase Demodulators with Baseband Analog I/Q Regeneration Circuit in Direct-Conversion Receivers

  • hindawiDate: 2008-12-12

    comparison between performance of a Five-Port Demodulator (FPD) and a Three-Phase Demodulator (TPD) with both architectures connected to a so-called baseband I/Q regeneration circuit is carried out. In order to compare these two receivers to a classical architecture, the performance of an I/Q Demodulator (IQD) is also presented. Measured results show the superiority of TPD and IQD over FPD in...Lire tout.


Thèses de doctorat

  • bib.rilk.comDate: 2008-12-12



    Télécharger la version PDF
    Conception et réalisation d'un système de Télécommunications MIMO avec Formation Numérique de Faisceaux en réception; Calibrage aveugle du Démodulateur triphasé Zéro-IF et comparaison au démodulateur classique à 2 voies I & Q...Lire tout.


Improvement of the Link Quality in a Spatial Multiplexing MIMO System Using Beamforming

  • IEEE Microwave Conference, 2008. EuMC 2008. 38th EuropeanDate: 2008-10-31

    This paper describes the use of a digital beam-forming technique in a spatial multiplexing MIMO (Multiple Input Multiple Output) context. A beam-former using the LMS (Least Mean Square) algorithm has been implemented in order to mitigate the cross-channel interference as well as exploiting the spatial diversity. Hence, it is demonstrated that this system enhances the quality of the received signal...Lire tout.


Wideband Demodulator for UWB Channel Sounding ApplicationI

  • IEEE Microwave Conference, 2008. EuMC 2008. 38th EuropeanDate: 2008-10-27

    This paper presents a new wideband demodulator using a five-port reflectometer and a diode mixer for UWB channel sounding application. The demodulator benefits from the five-port qualities which allow it a broadband behaviour and a low cost circuit. This system operates in 6 to 8.5 GHz frequency range for European UWB applications. The main parameters are a local oscillator signal power and bias...Lire tout.


3-D Aspect in the Five-Port Technique for Zero-IF Receivers and a New Blind Calibration Method

  • IEEEDate: 2008-06-06

    The five- or six-port circuit uses one or two additional outputs in comparison with classical homodyne demodulators. This paper demonstrates that the five- or six-port technique can take advantage of this particularity. The geometrical approach allows us to represent the 3-D aspect of the five-port technique. This study in space demonstrates the natural rejection of the even-order signal at the...Lire tout.


Baseband to baseband calibration of a MIMO wireless system

  • IEEE Wireless Technologies, 2007 European Conference onDate: 2007-10-08

    In this paper, a MIMO transmission channel estimation method from baseband to baseband is proposed. For that, a new frame and symbol synchronization technique using five-port receivers output voltages is applied thanks to particular training sequences....Lire tout.



L’Enseignement Supérieur en Tunisie Public Vs Privé






  • Publié le:  2015-10-20



    La gratuité de l’enseignement ? Oui c’est une bonne chose, mais quelle qualité éducative l’Etat offre-t-il à nos jeunes ? Dans quelles conditions nos jeunes sont-ils scolarisés ? Le contenu pédagogique est-il efficace ? Les moyens techniques sont-ils conformes aux besoins ? Se sentent-ils prêts à la sortie pour la vie professionnelle ? Ces questions, c’est aux parents, aux étudiants et aux jeunes diplômés qu’il faut les poser. Moi j’ai déjà fait mon constat, un constat amer ! J’en ai rencontré beaucoup et je les écoute, ils m’expriment leur mécontentement et leur insatisfaction quant au système éducatif public; le manque d’encadrement, la quasi-absence de travaux pratiques, l’absentéisme chronique des professeurs, des équipements insalubres et des conditions nombreuses dans lesquelles ils étudient. Les nouveaux établissements privés misent plus sur la qualité, ils investissent beaucoup en matière d’équipements et recrutent les meilleurs professeurs afin de garantir une attractivité auprès des étudiants et des parents tout en garantissant l’excellence qu’ils attendent. Nos jeunes ont besoin de fraîcheur et d’encadrement.


    Pourquoi les étudiants issus de certains établissements privés trouvent-ils du travail plus facilement?

    Toujours en quête de plus d’attractivité, les établissements privés de renommée misent sur l’acquisition des compétences. Cette dernière permet aux futurs diplômés de séduire le recruteur. En effet, je prends le cas d’un étudiant diplômé ingénieur en Télécommunications et Réseaux d’une école privée. En addition de son diplôme de base, qui est reconnu par l’Etat, il se présente à l’entretien armé d’un certificat MCSE (Microsoft), d’une série de certifications CISCO et d’un niveau respectable en anglais appuyé par le certificat du TOEFL. Pour un recruteur c’est une économie de près de 20 milles dinars de formation, s’il avait recruté un jeune diplômé du public et de l’équivalent en temps. Franchement, le choix entre un diplômé du public et du privé est ainsi facile à faire. Voilà pourquoi le privé devient de plus en plus performant, attractif et reconnu. De l’autre côté, l’enseignement public rencontre des difficultés, tant avec ses élèves ingénieurs par exemple, qu’avec les entreprises qui recrutent. Si les étudiants du public ont du mal à trouver du travail, c’est leur niveau qui leur fait défaut, je ne parle pas pour tout le monde bien sûr, mais avouons-le, ne serait-ce que les niveaux en langues étrangères de la plupart de ces jeunes diplômés sont loin d’être à la hauteur des attentes des sociétés qui recrutent. La raison souhaiterait que le public s’aligne, mais non, le syllogisme régnant veut qu’on coupe le pied à celui qui va trop vite pour que le plus lent puisse être dans la course, et quelle course ? La course vers l’échec global : Fournir au marché du travail des jeunes diplômés insuffisamment préparés au marché du travail. Si nous voulons attirer plus d’investisseurs étrangers et des entreprises à forte valeur ajoutée, ce qui ne peut qu’être bénéfique pour la Tunisie, et si nous voulons qu’ils recrutent des tunisiens dans leurs équipes en tant que cadres ou managers, ce sont des employés qualifiés qu’ils doivent trouver. En tant que professionnels de l’enseignement supérieur privé et public confondus, nous avons le devoir national de les fournir.


    Perte de la reconnaissance internationale

    La prolifération des diplômés est le plus grand mal de 23 années d’une politique obscure. Je ne vais pas parler du classement de Shanghai. Nous n’en sommes pas là. Restons réalistes et modestes. Nous avons perdu la reconnaissance du diplôme à l’international déjà dans notre tête. Aujourd’hui bon nombre d’écoles tunisiennes publiques et privées courent vers l’accréditation CTI française, dans l’espoir de palier à la non-reconnaissance nationale par la reconnaissance internationale. Toujours dans la même lignée, des tests de français supplémentaires sont requis par la France afin que les diplômés tunisiens puissent avoir accès aux universités françaises. Les Emiratis eux, envoient systématiquement au Ministère de tutelle des courriers afin de vérifier la reconnaissance des diplômes Tunisiens présentés sur leur territoire. Tous ces signaux ne suffisent semble-t-il pas à déclencher le signal d’alarme, les diplômes tunisiens n’ont plus leur estime d’autrefois et il est temps de se présenter sous un jour favorable.


    L’économie du savoir

    Les étudiants étrangers représentent plus de 4000 étudiants venus principalement de l’Afrique sub-saharienne. Ils sont à une majorité absolue dans le secteur privé. Ils participent au développement économique du pays. Ils font appel à nos agences de voyage, de transport, de logement ; ils consomment et encore une fois l’Etat devrait, au lieu de mettre des bâtons dans les roues, soutenir ce secteur en facilitant l’accès à la Tunisie et aux universités Tunisiennes. Un travail sur l’intégration et l’acceptation de la société de ces étudiants est à faire à travers des sensibilisations et des actions culturelles. Depuis 2011 le chiffre est en constance alarmante. Pourquoi ? Alors qu’il devait croitre ? Pour ces trois raisons majeures : 1- La difficulté d’accès des étudiants étrangers aux écoles publiques tunisiennes. Nous rappelons qu’uniquement les pays ayant des conventions avec la Tunisie peuvent bénéficier de l’accès aux universités Tunisiennes. 2- L’attractivité croissante du Maroc cependant ralentie par la non-reconnaissance de l’Etat 3- Le climat socio-économique de la Tunisie


    La rivalité entre les deux secteurs ne date pas d’hier. Mes prédécesseurs utilisent beaucoup le terme politiquement correct ; nous sommes complémentaires. Effectivement les chiffres parlent d’eux-mêmes entre les deux secteurs. Le public compte près de 300 000 étudiants quant au secteur privé à peine 10%. Vu sous cet angle, oui. Mais quand on zoom sur les filières où des conflits existent comme pour les ingénieurs, architectes ou dans le domaine du paramédical, nous constatons que le nombre de diplômés est du même ordre. Et c’est là où ça commence à grincer et c’est là où l’on évoque qualité et ce qui s’en suit. On essaye alors d’imposer des quotas et des règles drastiques.


    Il est vrai que la gratuité des études et la diversité des diplômes du public font qu’il offre un panel large et reste le principal moteur de l’ascenseur social. Mais à choisir entre la quantité et la qualité, la question ne se pose pas pour plusieurs parents. Les parents veulent garantir une meilleure éducation à leurs enfants. Dans les universités privées, ils peuvent profiter d’un meilleur encadrement et disposent d’un équipement moderne et en bon état. Le climat est plus propice à l’apprentissage, en plus de l’ouverture à l’international qui leur permet de multiplier les opportunités et les expériences. Cependant, Il est vrai que la sélection est faible à l’entrée, mais ceci peut-être vu comme une deuxième chance pour les étudiants afin qu’ils puissent faire ce qu’ils aimeraient faire. Les universités publiques déplaisent de plus en plus et ce n’est pas étonnant. Avec un nombre d’étudiants dépassant parfois les limites et vu l’état des bâtiments et les équipements et matériels obsolètes, les étudiants sont souvent livrés à eux-mêmes et sont mal encadrés. Payer pour pouvoir accéder à un système éducatif dynamique et innovant, un choix reste à faire. L’enseignement supérieur privé a longtemps été diabolisé, peut être à cause de la réputation de certains établissements. Mais croyez-moi, le public n’en s’échappe pas non plus. Et il faut remédier à cela. Le ministère de l’enseignement supérieur est appelé à instaurer un système de contrôle et de suivi, afin de s’assurer de l’adéquation des programmes aux normes. Une instance nationale est à créer qui jouera le rôle du gendarme de l’éducation et de l’enseignement supérieur, tant qu’il est encore temps, car demain, ça sera trop tard.

    Kais Mabrouk

Contact

Veuillez saisir le code de sécurité ci-dessous

CAPTCHA Image Refresh Image